Bouillie-porridge

Pour faire mon mélange bouillie-porridge, je commence par verser, chaque matin, 4 cuillères à soupe de seigle en grain que je mouds grossièrement avec un moulin à meule de pierre Schnitzer monté sur un robot Kenwood. Puis je verse la farine obtenue dans un grand bol.

Je verse ensuite 6 cuillères à soupe d'avoine nue dans l'entonnoir de ma floconneuse à main et je floconne. J'ajoute les flocons obtenus dans le bol avec la farine de seigle.

Je prépare de l'eau salée : dans une bouteille de 1 litre d'eau filtrée ou de Mont Roucous (qui produit peu de calcaire à la cuisson), je verse une demie cuillère à café de gros sel gris de Guérande, puis je secoue la bouteille pour dissoudre le sel. Je verse de l'eau ainsi salée dans le bol de manière à recouvrir les flocons et la farine, je mélange afin de bien tout humecter et laisse reposer ainsi jusqu'au soir.

Le soir venu, je verse la préparation dans une grande casserole et y ajoute le reste de mon litre d'eau salée. Je place ensuite la casserole sur ma plus grande plaque avec le feu au maximum et je mélange avec une cuillère en bois. Lorsque le mélange a épaissi (comme pour une béchamel), j'arrête la cuisson et verse le mélange bouillie-porridge dans 3 bols. Je consomme ensuite ce breuvage le lendemain : matin, midi et soir.